Les revenus générés par cette initiative seront intégralement reversés à la Fédération des banques alimentaires de Belgique

Lundi 10 février 2020 — La chaîne de supermarchés Lidl lance le projet « Bon appétit, Zéro gaspi » dans tous ses magasins belges. Cette initiative a pour but de limiter les pertes alimentaires et doit permettre à Lidl de réduire de 25% le gaspillage alimentaire (par rapport à 2015) d’ici à la fin 2020 et de 50% d’ici à 2025. Le discounter met en vente des produits toujours propres à la consommation à des prix cassés tels que des cartons de fruits et légumes de 3kg pour 1€, de la viande et du poisson à consommer le jour-même pour 0,50€. Les revenus générés par « Bon appétit, Zéro gaspi » seront reversés  à la fédération des banques alimentaires de Belgique.

Des produits à prix cassés pour enrayer le gaspillage alimentaire

L’initiative « Bon appétit, Zéro gaspi » va réduire considérablement les pertes alimentaires de l’enseigne.
« D’ici à 2020, nous avons l’ambition de réduire de 25% les pertes alimentaires par rapport à 2015 et de 50% d’ici à 2025.  Depuis aujourd'hui, le projet « Bon appétit, Zéro gaspi » est d’application en Belgique où chaque jour, nous présentons à nos clients différents produits alimentaires toujours propres à la consommation à un petit prix :   

·    1€ pour les produits secs dont l’emballage est légèrement endommagé et les cartons de 3 kg de fruits et légumes
·    0,50€ pour toutes les types de viande, de poisson et les pâtisseries à consommer le jour-même
·    0,20€ pour les produits laitiers et ultras frais (salades composées) à consommer le jour-même. » 

Philippe Weiler, responsable durabilité de Lidl 

Lidl Belgique a un accord structurel avec fédération des banques alimentaires de Belgique. Les revenus générés par cette initiative seront reversés à ces deux associations.

Lidl veut être un supermarché à la pointe en matière de durabilité d’ici à 2020

Lidl a dernièrement présenté une nouvelle stratégie de durabilité composée de 20 objectifs ambitieux d’ici à 2020, et un objectif est dédié au gaspillage alimentaire. 
Philippe Weiler : « Pour atteindre cet objectif, nous devons à la fois lutter contre le gaspillage alimentaire et revaloriser les surplus alimentaires.»